Journal d'une «ancienne grosse» partie 1

mercredi, novembre 18, 2015


Je sais qu'en lisant le terme "grosse" ça peut paraître méchant envers moi-même mais voilà on ne va pas se mentir c'est comme ça qu'une bonne partie des gens de mon âge me voyaient et que JE me voyais. Même si je sais que je n'étais pas énorme ni en obésité morbide, j'étais loin de correspondre aux critères qu'on se fait du corps parfait aujourd'hui. Je pesais 75 kilos pour 1m70 et j'étais donc considérée en surpoids modéré (et non je n'allais pas chanter we are family au milieu d'une famille de baleine l'été).
Je sais que je n'étais pas clairement si grosse que ça, c'est juste pour souligner le fait que notre société aujourd'hui a tendance à nous faire rapidement complexer sur notre poids (qu'on soit une fille ou un garçon, il n'y a pas d'exception). En gros j'étais plutôt en mode Mariah Carey menauposée que Beth Ditto.

Aujourd'hui je suis loin d'avoir le corps de Rihanna mais avec 15 kilos en moins je remarque la différence et que le regard des gens a changé. Bon je sais que là ce que vous vous demandez c'est "mais comment elle a fait pour perdre 15 kilos ?" Et bien je vais y répondre, mais je ferai ça en plusieurs articles parce que ça m'a pris du temps et que mon but c'est que vous ayez envie de lire ce blog et non de vous saouler en écrivant un pavé (Mmmm pavé de saumon).
Il faut bien comprendre que je ne suis pas là pour vous dire que vous devez perdre du poids, si vous êtes à l'aise avec votre corps alors ne changez rien, surtout restez comme vous êtes ! and shake what your mama gave ya !

Il faut également comprendre une chose qui m'a beaucoup aidé : mon papa ! (même s'il l'a fait indirectement) je m'explique:
J'ai passé 3 ans en internat au lycée donc c'était cantine tous les jours matin, midi et soir et parfois on était un peu l'étape avant la poubelle pour le repas du soir ( Miam la pizza avec tous les restes de fromage qu'on ne veut pas jeter). Après l'obtention de mon bac je suis allée vivre 1 an à Lyon et là-bas j'ai gardé mes mauvaises habitudes alimentaires et j'ai mangé, mangé, mangé et puis parfois j'ai encore plus mangé (le magasin Haribo avec les 100 grammes pour 0,75ct ne m'a pas aidé, brûle en enfer tentateur du diable !). Finalement après 1 an dans cette magnifique ville je suis rentrée dans notre belle Lorraine (Mmmm tarte à la mirabelle) vivre chez mon père qui contrairement à moi est un grand sportif qui surveille son alimentation. Je suis alors entrée dans un nouveau monde, celui qui ne connait pas : la glace, la limonade, les chips, les gâteaux saturés de gras, le fromage en abondance...bref ce qu'on appelle plus communément la malbouffe. On va pas se mentir je me disais "merde je suis tombée où ? Il est cinglé celui-là! Je veux du sprite, des croissants le matin et du chocolat Milka quand je regarde des séries".

Comme je l'expliquais je ne veux pas écrire un long texte ennuyeux à lire donc je vous dis rendez-vous dimanche prochain pour savoir mes premières astuces !


IMC de départ : 26 
IMC actuel : 20,8 

Vous pouvez aimer aussi

0 commentaires